Apocalypse Zombie – Jonathan Maberry

apocalypse-zombie-de-jonathan-maberry

Apocalypse Zombie de Jonathan Maberry

Informations complémentaires…

Prix: 9,99 € (ebook) 15,20 € (papier)

Edition: Castelmore

Quatrième de couverture…

Dans un monde envahi par les zombies, qui sont les véritables monstres ? Derrière la Barricade, Benny se sent à peu près en sécurité. Mais pour son quinzième anniversaire, tout va changer. Il doit trouver son premier boulot et rêve de devenir exterminateur de zombie. Tom, son grand frère, en a fait son métier. Et Benny aura enfin l’occasion de venger la mort de ses parents. Mais le jour où il doit affronter son premier zombie, il se rend compte que la Barricade ne le protégeait pas du véritable danger. Un sabre ne suffira peut-être pas à assurer sa survie.

Un extrait…

Maman qui hurle. Qui court vers Tom et lui fourre Benny dans les bras. Benny, qui n’a pas plus de dix-huit mois et se tortille dans tous les sens en criant. Elle qui hurle, encore et encore. Qui lui dit de s’enfuir.

Pendant ce temps la chose qui avait été papa pousse la porte que maman a essayé de bloquer avec une chaise, des lampes et tout ce qui lui est tombé sous la main.

Benny se rappelait qu’elle avait crié quelques mots, mais ce souvenir était si vieux – il remontait à une époque où lui-même était si jeune – qu’il ne parvenait pas à se remémorer lesquels. Peut-être se trompait-il. Peut-être avait-elle tout simplement poussé des cris inarticulés.

Ma critique…

Aaaah ce roman ! Vous avez dû le remarquer le blog est un peu inactif, un peu vide en ce moment, tout ça parce que depuis que j’ai terminé Feed de Mira Grant, j’ai été incapable d’avancer dans mes autres romans en cours. Et cet état de fait a duré un moment, jusqu’à environ une semaine, quand j’en ai eu marre et que j’ai mis toutes mes lectures de côté pour en entamer une autre. Et j’ai dévoré ce roman, vraiment ! Je l’ai beaucoup aimé.

Une fois de plus je découvre une histoire de zombie loin des stéréotypes que je connais et ça me fais très plaisir ! Le personnage principal est un jeune garçon de 15 ans environ. Il a un frère, Tom qui a une vingtaine d’années ou plus, je sais plus trop. Mais étrangement, mon personnage préféré, celui que j’appréciais le plus dans cette histoire ce n’était pas Benny, le jeune garçon, mais son frère Tom. Pourtant Benny était très bien aussi, mais j’ai adoré Tom dans son rôle de grand-frère, j’en venais même au fil de ma lecture à le vouloir lui comme grand-frère ! (J’ai un frère jumeau, ce qui n’est pas exactement la même chose…).

Donc pour revenir au roman en général, son originalité, les personnages très sympathiques (ou très, très antipathiques, m’enfin il en faut bien, hein !), le fait que la romance n’occupe pas le premier plan des relations décrites dans ce roman, le décors, l’histoire elle-même, franchement, j’ai trouvé ça vraiment bien !

Mais ce roman aborde aussi un sujet plus profond que les zombies et la relation frère/frère. Il aborde le sujet de la mort. La mort, le respect des morts, de leur famille, même si la personne décédée n’est plus la personne qu’elle était avant, même comme ça elle mérite un certain respect. J’ai trouvé cette dimension très intéressante car en général ce n’est pas ce qu’on retrouve dans les romans de zombies, ça ressemble plus à « tué les tous ou ils nous tueront » et dans ce cas des dizaines de personnes armée se jettent dans la mêlé sans jamais se poser la question, se dire « non mais attend là, je fais quoi exactement, je suis en train de tuer des pères, des mères, des filles, des fils, des frères et des sœurs, ils ont une famille qui les pleurent et moi je suis en train de les tuer une seconde fois, je les poignarde dans le cœur une fois de plus ».

Ce roman est donc un très bon roman de divertissement qui aborde aussi un sujet très intéressant, et peu abordé dans ce genre (attention je dis ça par rapport à mon expérience en la matière, je ne tiens pas à généralisé à tous les romans de ce genre-là.). J’ai décidé que pour tout ce que j’avais dit précédemment mais aussi pour une autre raison que je vais vous exposer après, ce roman était une lecture coup de cœur.

La dernière raison est que durant toute la lecture de livre j’avais le cœur qui rebondissait au rythme des retournements de situations, mais qu’à la fin, alors que j’étais assise au soleil sur les marches devant le Mucem, et que j’ai lu les derniers mots et bien j’étais apaisée. Je n’ai jamais ressenti ça après la fin d’un livre, surtout d’un livre qui a une suite, habituellement l’histoire tourbillonne dans mon esprit, et si suite il y a, je n’ai qu’une envie c’est de pouvoir la dévorer. Or là non, ce roman a été bénéfique pour moi, il m’a fait vivre plein d’aventures mais ne m’a pas laissé désemparée après le point final.

Je vous conseille ce roman ! (Même si vous n’aimez pas particulièrement les histoires de zombies, il est vraiment très intéressant !).

coup de coeur

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s