Projet d’écriture

couverture-de-suffocation-watt

Bonjour à tous et à toutes, sur le blog vous pourrez dorénavant suivre le progrès de mon projet romanesque que je publie au fur et à mesure de son écriture sur Wattpad.

Ici je vous donnerais les liens de chaque nouveau chapitre au moment de leur sortie.

N’hésitez pas à me donner votre avis, que ce soit sur cette page ou sur Wattpad directement…

Présentation

La planète est surpeuplée, la pollution omniprésente tue de plus en plus de personnes, la Terre n’est plus habitable, l’humanité est vouée à disparaître, son seul espoir, la Caverne, souterraine, habitable et qui préservera l’humanité durant les 4 siècles suivant, permettant ainsi, à l’aide d’une nouvelle technologie de se débarrasser de la pollution. Mais cette solution n’en est pas une car seule 150 personnes auront le droit d’aller se réfugier dans la Caverne…

Un jeune homme fera tout ce qui est en son pouvoir pour y envoyer sa sœur. Parviendra-t-il à la sauver ? Pourra-t-il l’accompagner ou sera-t-il condamner comme la majorité des Terriens ?

Prologue

Un extrait…

– Quel est votre rapport Dr Honning ? demanda le Président du conseil au Chef du projet assis à l’autre bout de la grande table ovale.

– Lorsque la pollution est devenue omniprésente sur toute la surface de la planète, voir même dangereuse pour la santé, la communauté mondiale de scientifique a créé comme vous le savez tous une nouvelle technologie capable d’endiguer le nuage de pollution qui commençait à nous asphyxier…

Chapitre 1

Un extrait…

– « En quelques centaines d’années depuis l’apparition de la technologie le monde a bien changé. En effet l’industrialisation a envahi de nombreux pays et la pollution avec. C’est ainsi que le monde a basculé dans une nouvelle ère, une ère où pour sortir de chez soi il est nécessaire d’avoir un respirateur, où les maisons ont été équipé de sorte de système de ventilation qui repend de l’oxygène, une ère où de nombreuses personnes meurent des suites de maladies ou d’insuffisance respiratoire dû à la pollution omniprésente. Un écart encore plus grand c’est creusé entre les riches et les pauvres. Du point de vue politique, on peut dénombrer cinq grands pays qui dominent le monde, ils sont appelés les Cinq Puissances. Elles sont composées des Etats-Unis, de la Chine, de la Russie, du Brésil et de l’Australie. Cette pollution est dû à l’avancée technologique et industrielle qui n’a fait que croître de façon exponentielle depuis leur apparition. Le nombre d’humains est passé de… 8 milliards ? à 10 milliards et quelques mais avec les nombreuses morts il ne fait que diminuer. Toutefois la situation actuelle doit être réglé rapidement sinon l’espèce humaine pourrait bien disparaître. »

Chapitre 2

Un extrait…

Pas de temps à perdre, j’attrapais nos deux sacs et j’y mettais le strict minimum, de quoi faire une toilette rapide mais efficace, de la nourriture et des capsules d’oxygène, deux respirateurs et bien sûr de l’eau. Le peu d’argent que l’on avait réussi à économiser jusqu’ici était lui aussi du voyage. Nous partions aux Etats-Unis pour s’inscrire à la Sélection.

Chapitre 3

Un extrait…

Le regard entendu qu’il échangea avec son collègue me le confirma. Il nota nos identités dans un registre et d’un hochement de tête nous autorisa à passer. Voilà une étape de franchis, mais il en restait tant d‘autres et tout ça pour du néant, de l’incertitude qui d’un voile opaque assombrissait le futur, notre avenir.

Chapitre 4

Un extrait…

Cela faisait une semaine que nous étions revenus de notre voyage en Amérique. Une semaine que j’essayais de faire bonne figure devant Clio, mais au fond de ses yeux je voyais bien qu’elle n’était pas dupe. Elle s’inquiétait, et c’était pour moi ! Je devais faire quelque chose pour la rassurer. Même si je ne changeais en rien notre funeste destin. Un soir à table, alors que nous mangions en silence tandis que je me creusais la tête à la recherche d’un sujet de conversation pour égayer ne serait-ce qu’un peu l’un de nos dernier repas, Clio m’attrapa la main. En me regardant droit dans les yeux elle me fit comprendre que ce qu’elle allait me dire était de la plus haute importance, pour elle.

Chapitre 5

Un extrait…

Le reste exposait les différents documents nécessaires à l’inscription, tel qu’un justificatif d’habitation, une copie du certificat de naissance, le carnet de la famille, une carte d’identité, un testament…

Chapitre 6

Un extrait…

En fait, seul un nombre réduit de personnes sur cette planète avaient eu une véritable chance de se sauver la vie, les autres étaient condamner depuis le départ. Trop vieux. Trop jeune. Trop faible. La loi du plus fort, on en revenait encore à ça. Comme quoi nous étions bien des animaux pour ceux qui en doutaient encore, un animal qui, placé dans un danger de mort immédiate ce débarrasse de tous les obstacles, y compris ses congénères trop faibles pour le suivre, seul les plus forts survivent, seul les meilleurs ont une véritable chance. Les autres ne sont que des poids morts dont il faut se débarrasser au plus vite.

Chapitre 7

Un extrait…

Ma lèvre inférieur commença à trembler et des larmes coulèrent de mes yeux. Pourquoi le sort s’acharnait-il ainsi sur nous ? Phyl tandis les bras vers moi et je me pendais à son coup pour pleurer. Je ne voulais pas en voir plus. Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi !

Chapitre 8

Un extrait…

Soudain j’aperçu un point lumineux au-dessus de ma tête dans le ciel. C’était un drone, avec une caméra. Je me souvins alors que Clio devait être en train de regarder l’émission. Une émission où elle voyait le frère qui était censé la protéger, abandonner sans même avoir tout essayer. Une vague d’énergie déferla en moi. Je n’avais rien dans mon sac à dos de suffisamment solide pour tenter ce que j’avais en tête. Je n’avais donc pas le choix. Je devais faire un sacrifice.

Chapitre 9

Un extrait…

Je ne l’avais pas quitté des yeux jusqu’à ce qu’il s’endorme dans l’arbre. Phyl avait essayé de me convaincre d’aller me coucher en même temps que lui, mais je me refusais à aller fermer l’œil pendant que mon frère courait toujours pour moi. Je ne pouvais rien faire pour lui, mais au moins je pouvais le soutenir en le regardant jusqu’au bout, comme si j’étais avec lui.

Chapitre 10

Un extrait…

Mes yeux s’accoutumant peu à peu à l’obscurité, je fini par trouver ce qui m’avait fait émerger et les poils de ma nuque se hérissèrent. Je figeais soudain, une sueur glacée glissant le long de mon dos. Je n’osais plus bouger. A quelques mètres de moi, sur une branche se tenait une araignée aussi grosse que mon point, noire, velue, avec de grosses pattes que je savais être très agile. Son dos marbré de rouge, n’augurait rien de bon.

Chapitre 11

Un extrait…

Phyl arriva en courant, réveillé en panique à cause de mon cri. Me voyant assise par terre devant la télé, en larme, il me prit aussitôt dans ses bras.

– Que se passe-t-il ? Pourquoi es-tu dans cet état ?

– Luc… il va… mourir… hoquetais-je dans mes sanglots.

– Comment ça ? Que s’est-il passé ?

Chapitre 12

Un extrait…

Nous étions arrivés au cœur de la forêt. On le devinait aux troncs d’arbres de plus en plus rapproché et à la pénombre qui régnait même en plein jour. Alors que nous avancions toujours plus en gardant un œil sur l’autre, je perçu un mouvement du coin de l’œil qui me fit ralentir avant de m’arrêter. Gabrielle avait disparu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s